La profession infirmière se trouve à un tournant. Son rôle dans les systèmes de santé est parfois contesté, comme cela semble être le cas en France avec la préparation en ce moment d’une possible modification réglementairequi aurait pour objectif d’étendre le champ d’intervention des aides-soignants au milieu ambulatoire, et devenir des assistants médicaux en se voyant déléguer des missions directement par les médecins. Les infirmières et infirmiers libéraux (c.-à-d., soins à domicile) verraient ainsi réduire leur rôle fondamental dans l’organisation des soins primaires au plan territorial. En Suisse, la 9 mars 2018, le rejet par le Conseil Fédéral de l’initiative populaire « Pour des soins infirmiers forts » montre que la résistance au développement des soins infirmiers se joue au plan national.

Lire la suite

Savoir-Inf

Dans un récent éditorial intitulé Nursing must acknowledge and address systemic problems which lead to poor care1, les auteurs Ian Norman et Peter Griffiths font un vibrant appel à la profession infirmière afin qu’elle reconnaisse et intervienne sur les causes systémiques de la dégradation rapide de la qualité des soins observée au cours des dernières années. Ils se questionnent même à savoir si la   dégradation rapide de la qualité des soins serait devenue la nouvelle norme.