Entrées par Hélène Salette Directrice générale SIDIIEF

Infirmière et infirmier en prévention et contrôle des infections: Un exemple éloquent de notre expertise

Article publié le : 10 juin 2020 La face cachée de la pandémie Depuis plusieurs mois, les systèmes de santé sont sous haute tension. Si le déconfinement progressif est une nouvelle encourageante, car il est le signe d’un contrôle sur la pandémie, cette dernière n’est néanmoins pas pour autant terminée. L’impact de la pandémie sur…

Naviguer en temps de pandémie : maintenir le cap sur l’expertise infirmière

Selon plusieurs analystes et observateurs, la pandémie de COVID-19 est considérée comme la pire crise depuis la Seconde Guerre mondiale. Elle tétanise le monde, car nous n’avons ni traitement ni vaccin, et une connaissance incertaine de son évolution clinique. L’épidémie aura laissé sa marque tragique: les victimes se comptent par millions, le nombre de décès par centaines de milliers, sans oublier plus de 4  milliards de personnes confinées à travers le monde.

Vaincre la COVID-19 : La force du réseau en période de pandémie

Il n’y a pas si longtemps encore, nous croyions tous être à l’abri. Le coronavirus touchait uniquement la Chine, loin, très loin de nous. Puis, en un temps record, ce virus du bout du monde est venu nous toucher, dans chacun de nos pays. La pandémie a provoqué une transformation radicale de la vie quotidienne de quelque trois milliards de personnes. Selon l’Organisation des Nations unies (ONU, plus d’un tiers de l’humanité est désormais appelée ou astreinte au confinement pour contenir la propagation du coronavirus.

Journée mondiale de la sécurité des patients : quelle sécurité ?

Article publié le : 17 septembre 2019 Face à l’ampleur du problème qui ne cesse de croître — comme en témoignent les dernières statistiques — l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a décidé d’instaurer, le 17 septembre, la Journée mondiale de la sécurité des patients. Cette dernière vise à informer et mobiliser toutes les parties…

Les assistants-médicaux: un nouveau métier ou un retour en arrière?

Le gouvernement français a annoncé un plan de réorganisation des services de santé dans lequel il introduit un nouveau métier : les techniciens médicaux en structures ambulatoires. Ils sont présentés comme « des professionnels qui aideront nos médecins dans les prochaines années… 15 à 20 % de temps médical pourrait être gagné ».

Cette vision consistant à consolider les services médicaux ambulatoires autour de la prestation médicale soulève des questions. En effet, cette orientation est à contre-courant des grandes tendances internationales. Un système de santé n’existe pas pour les médecins mais pour répondre aux besoins des patients. Plusieurs rapports d’experts ont déjà affirmé que les systèmes de santé qui réussiront le mieux dans l’avenir s’appuieront sur des équipes interprofessionnelles fortes, compétentes et aptes à s’engager dans un nouveau partage des responsabilités. La qualité des soins et les services adéquats à la population en sont tributaires.