Entrées par Hélène Salette

,

Journée mondiale de la sécurité des patients : quelle sécurité ?

Face à l’ampleur du problème qui ne cesse de croître — comme en témoignent les dernières statistiques — l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a décidé d’instaurer, le 17 septembre, la Journée mondiale de la sécurité des patients. Cette dernière vise à informer et mobiliser toutes les parties prenantes, avec la campagne « Sécurité des patients […]

,

Combattre les «fake news» sur la vaccination, rôle crucial de la profession infirmière

Alors que l’épidémie de rougeole défraye la chronique en prenant des proportions mondiales inusitées, et en cette Semaine mondiale de la vaccination qui débute aujourd’hui, le SIDIIEF appuie l’objectif de cette campagne 2019 de l’OMS : sensibiliser l’opinion publique à l’importance vitale de la vaccination complète tout au long de la vie. L’atteinte de cet objectif passe par le combat envers les fausses croyances ou fake news. Et dans ce combat, la profession infirmière a un rôle important à jouer.

,

Réunir une communauté infirmière: «Ensemble, osons, créons notre avenir»

Le SIDIIEF célèbrera en 2020 ses vingt ans d’existence. Il est aujourd’hui une organisation reconnue sur la scène internationale. Le magazine français en ligne Actusoins l’a ainsi qualifié d’organisation structurante pour la profession infirmière. Si le SIDIIEF a pu s’engager pleinement dans des actions politiques visant à mettre en valeur la contribution de la compétence infirmière aux grands enjeux de santé, c’est grâce à l’engagement de ses membres qui soutiennent sa mission depuis sa création.

,

Les assistants-médicaux: un nouveau métier ou un retour en arrière?

Le gouvernement français a annoncé un plan de réorganisation des services de santé dans lequel il introduit un nouveau métier : les techniciens médicaux en structures ambulatoires. Ils sont présentés comme « des professionnels qui aideront nos médecins dans les prochaines années… 15 à 20 % de temps médical pourrait être gagné ».

Cette vision consistant à consolider les services médicaux ambulatoires autour de la prestation médicale soulève des questions. En effet, cette orientation est à contre-courant des grandes tendances internationales. Un système de santé n’existe pas pour les médecins mais pour répondre aux besoins des patients. Plusieurs rapports d’experts ont déjà affirmé que les systèmes de santé qui réussiront le mieux dans l’avenir s’appuieront sur des équipes interprofessionnelles fortes, compétentes et aptes à s’engager dans un nouveau partage des responsabilités. La qualité des soins et les services adéquats à la population en sont tributaires.