fbpx

Pour une couverture sanitaire universelle:
Miser sur la contribution infirmière

CONFÉRENCES AFRICAINES DU SIDIIEF
ÉDITION 2024

Événement en direct et en ligne

Jeudi 18 avril 2024

De 15 h à 17h, heure du Maroc (UTC+1)

De 10 h à 12 h, heure du Québec

>>>Quelle heure sera-t-il dans mon fuseau horaire <<<

Sur inscription. Ouvert à tous les professionnels de la santé.

Le SIDIIEF invite tous les professionnels de la santé, et plus particulièrement ceux d’Afrique francophone, à venir discuter de la place et de la contribution infirmière dans l’instauration de la couverture sanitaire universelle. 

Tous les pays d’Afrique francophone doivent agir rapidement pour combler les lacunes dans la conception et la mise en œuvre des stratégies visant la « couverture sanitaire universelle » et , ainsi, réduire les obstacles à l’accessibilité de soins. Bien que de nombreux pays soient loin d’atteindre cet objectif, tous essaient de prendre des mesures dans ce sens. L’accès à des soins de qualité abordables passe notamment par le déploiement des soins de santé primaire et ne sera rendu possible que si les infirmiers sont pleinement mobilisés. 

Les infirmières et infirmiers représentent près de la moitié des personnels de santé dans le monde et assurent presque 80% des soins directs offerts aux individus, familles et communautés. Dans les pays africains, ils sont souvent les premiers professionnels de santé à voir les patients et parfois les seuls que ces derniers rencontreront. Véritable armée de la santé, ils représentent une force de changement incontestable au service de la santé des populations. De par leur proximité avec les communautés, ces intervenants doivent affirmer leur rôle pivot.

Pourtant, les infirmières et infirmiers demeurent trop peu impliqués dans les décisions stratégiques et opérationnelles concernant l’évolution des soins et des systèmes de santé. C’est d’ailleurs pour cette raison que, dans son rapport sur la situation du personnel infirmier dans le monde, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) interpelle les décideurs pour renforcer l’influence et le leadership du personnel infirmier et des sages-femmes, et d’y prêter plus d’attention, afin que les services de santé s’améliorent.

Il est donc de notre responsabilité, comme groupe professionnel, de faire entendre notre voix et de partager nos expériences et nos connaissances. 

HÔTE DE L’ÉVÉNEMENT

MAÎTRE DE CÉRÉMONIE

Wafaâ AL HASSANI, infirmière, M. Sc.
Doyenne, Faculté des Sciences Infirmières et Techniques de Santé de l’Université Euromed de Fès
MAROC

La gratuité de cet événement est rendue possible grâce à la contribution de nos deux partenaires. Deux organisations résolument engagées dans les activités de développement durable en santé.

15 h

MOT D’OUVERTURE

Mot d‘accueil de la directrice générale et des deux partenaires officiels de l’événement

15 h 10

CONFÉRENCE D’OUVERTURE

La couverture sanitaire universelle comme levier pour l’atteinte des Objectifs de développement durable

  • Qu’est-ce que la couverture sanitaire universelle (CSU)? 
  • Quels sont les objectifs de la couverture sanitaire universelle? 
  • Comment la CSU contribue aux Objectifs de développement durables (ODD)? 
  • Où en sommes-nous?   

Dr Maryam BIGDELI
Représentante de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) au Maroc

Dr Maryam Bigdeli est pharmacienne et détient un doctorat en sciences de la santé publique de l’Université Libre de Bruxelles (Belgique). Son expertise se situe dans les domaines du financement de la santé, de la gouvernance des systèmes de santé, ainsi que de l’accès aux médicaments essentiels. Avant d’être nommée représentante de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) au Maroc, elle a travaillé au siège de l’OMS à Genève dans le département de la Gouvernance et du Financement des Systèmes de santé, où elle s’est occupée des aspects normatifs de la gouvernance, tout en appuyant de nombreux pays de la région, tels que le Maroc, la Jordanie ou le Pakistan. Auparavant, elle était en poste à l’Alliance pour la Recherche en Politiques et Systèmes de Santé, où elle a géré un projet de recherche multi-pays sur l’accès aux médicaments. Avant de rejoindre le siège, elle a vécu près de dix ans en Asie du Sud-Ouest, où elle a travaillé pour l’OMS au Laos et au Cambodge. Elle a aussi une expérience en économie de la santé et en pharmacoéconomie pour l’Organisation Européenne pour la Recherche et le Traitement du Cancer, ainsi qu’au département de l’Économie de la Santé de l’École de Santé Publique de l’Université Libre de Bruxelles (Belgique). Elle a commencé sa carrière avec Médecins Sans Frontières en Guinée, où elle gérait une centrale d’achat de médicaments dans la région de N’Zérékoré. 

15 h 40

CONFÉRENCE

La couverture universelle de soins: un grand défi pour l’Afrique

Au-delà des politiques – comment mettre en place un système de santé novateur? Comment infirmières et infirmiers peuvent y contribuer? Face aux contraintes de tous ordres, aux moyens et aux ressources limitées, comment faire des choix appropriés pour faciliter la faisabilité de cette politique? Leçons tirées de 40 ans au service du développement des services de santé sur le continent africain.

Lucien ALBERT
Consultant en santé internationale
Québec, CANADA

Spécialiste du management et de la gestion du changement, Lucien Albert a contribué à la création, puis dirigé l’Unité de Santé Internationale (USI) de l’Université de Montréal (Québec, Canada) entre 1989 et 2015. Depuis 2016, il intervient au niveau international à titre de consultant indépendant auprès de plusieurs organisations internationales (OMS, AFD, GAVI, CIDMEF, etc.).

Ses intérêts portent sur les domaines de la planification et du suivi des transformations dans les systèmes de santé, les structures de soins (hôpitaux), de la gestion de projets, du changement organisationnel, du renforcement des capacités, du monitoring et de l’évaluation de programmes et projets de santé.

Avant de se joindre à l’Université de Montréal, il a dirigé, comme directeur général, plusieurs organisations et projets du secteur de la santé au Québec. Depuis, il a réalisé des mandats de consultation et dirigé des projets internationaux d’envergure financés par plusieurs organisations multilatérales et bilatérales, telles la banque mondiale, la banque interaméricaine de développement, l’USAID, l’ACDI, l’OMS, le FNUAP, tant au Canada que dans une trentaine de pays à revenu faible et intermédiaire. À ce titre, il a participé activement (à titre de consultant ou de chef de projet) à plusieurs projets majeurs de réforme des systèmes de santé, ainsi que du secteur de l’éducation, de la planification stratégique, de la restructuration ou du renforcement institutionnel d’établissements des secteurs de la santé (hôpitaux) et de l’éducation (facultés de médecine, écoles de santé publique), ainsi qu’à des études et stratégies nationales de planification et de gestion de la main d’œuvre et des projets de renforcement des capacités.

Formé en management et en communication, il s’est également impliqué comme formateur dans des universités canadiennes (UQ, UdeM) et à l’étranger (BU, Senghor University). Il a enseigné la planification et la gestion de projets à l’École de Santé Publique de l’Université de Montréal. Il a plusieurs publications à son actif et a été, pendant plusieurs années, chercheur associé au Centre de Recherche du Centre Hospitalier de l’Université de Montréal.

16 h 10

PANEL

Avancées et pratiques infirmières inspirantes pour l’atteinte de la couverture sanitaire universelle

Former les infirmières pour assumer un leadership clinique

Maguy AEMBE, Infirmière, B. Sc. 

Enseignante, Institut supérieur en sciences infirmières
RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO 

Promouvoir des pratiques infirmières innovantes pour atteindre la CSU

Awa SECK, Infirmière, Ph.D. 

Consultante experte en santé communautaire
Ancienne spécialiste santé UNICEF
SÉNÉGAL

Dre Awa Seck est titulaire d’une maîtrise et d’un doctorat en santé communautaire. Elle a également un diplôme de technicienne supérieure en gestion des services de santé et en enseignement des personnels de santé.

En plus de son expérience de plus de 30 ans comme spécialiste de la santé communautaire à l’UNICEF dans plusieurs bureaux-pays africains et comme formatrice en sciences infirmières, en Soins de Santé Primaires (SSP) et en promotion de la santé, elle a acquis des compétences solides sur la gestion des programmes de santé et sur la recherche en organisation des services de santé et en santé maternelle, néonatale et infantile. Depuis plus de dix ans, Dre Seck est membre d’un comité ad hoc de l’Organisation Ouest Africaine de la Santé (OOAS) et activement impliqué dans l’élaboration et la révision des programmes harmonisés de formation des personnels de santé pour l’espace CEDEAO. Elle est experte évaluatrice de l’Autorité Nationale d’Assurance Qualité de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation (ANAQSUP) pour l’habilitation et l’accréditation des institutions de formation en sciences infirmières au Sénégal.

16 h 40

SYNTHÈSE DU GRAND TÉMOIN

Mohamed BOULGANA
Consultant en ingénierie de formation, éthique et sociologie des professions de santé
Ancien responsable de formation au ministère de la Santé au Maroc

16 h 45

DISCUSSION AVEC LES PARTICIPANTS

Imaginez une Afrique où chaque personne, quelle que soit sa situation, aurait accès à des soins de qualité. Quelles inspirations et recommandations pour y arriver?  

Une attestation de participation sera envoyée aux personnes dûment inscrites et présentes.