Article publié le : 19 mai 2020

Dès le début de la lutte contre la pandémie, l‘Ordre des infirmières et infirmiers s’est imposé comme partenaire indispensable et incontournable sur la table nationale des décisions, notamment en : 

  • Organisant, avec le soutien de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), des ateliers de formation à l’intention des infirmières et infirmiers du Liban. Cette formation a ciblé les moyens de prévention, tels le port des équipements de protection individuels, les principes de confinement, les signes de la maladie. 
  • Ciblant les moyens de prévention et la sensibilisation aux situations d’urgence tels que la maîtrise de soi, le triage, l’élaboration de procédures de prise en chargeDe même, les hôpitaux ont été sollicités pour assurer un soutien moral et financier aux équipes soignantes, ainsi qu’un environnement sain et sécuritaire en leur procurant les équipements de protection individuels en quantité suffisante.

Figure 1

Figure 2

Figure 1 et 2 – Les formatrices démontrant la façon systématique de porter les Équipements de Protection Individuels (EPI)

Figure 3 – Vue d’ensemble de la session de formation

Figure 4 – La présidente de l’Ordre pendant les ateliers de formation

Figure 5 – Groupe d’infirmières et d’infirmiers dans la formation

Figure 6 – La classe avec la formatrice

 

  • Invitant, autour d’une table ronde, tous les Ordres de santé au Liban, un représentant de l’OMS, le président du Syndicat des hôpitaux privés et un expert politique pour discuter de la situation actuelle au Liban face à la pandémie et de son impact sur le système de santé.

Figure 7 – La présidente de l’Ordre entourée du président du Syndicat des Hôpitaux, M. Sleiman Haroun (à droite), du président de l’Ordre des Médecins, Prof. Charaf Abou Charaf (à gauche) et de la représentante de l’OMS au Liban, Dr. Elissar Radi

Figure 8 – Vue d’ensemble de la table ro