Articles

Formation universitaire infirmière : où en sommes-nous ?

Article publié le : 19 septembre 2019 La question de la formation que reçoivent les infirmières et les infirmiers préoccupe un grand nombre de personnes. Au premier plan, les patients, leurs familles, les professionnels et les gestionnaires de la santé souhaitent recevoir ou donner des soins de qualité. Également, les responsables des appareils gouvernementaux des […]

Il est temps que la profession infirmière prenne part à la transformation des systèmes de santé

La profession infirmière se trouve à un tournant. Son rôle dans les systèmes de santé est parfois contesté, comme cela semble être le cas en France avec la préparation en ce moment d’une possible modification réglementairequi aurait pour objectif d’étendre le champ d’intervention des aides-soignants au milieu ambulatoire, et devenir des assistants médicaux en se voyant déléguer des missions directement par les médecins.

Réunir une communauté infirmière: «Ensemble, osons, créons notre avenir»

Le SIDIIEF célèbrera en 2020 ses vingt ans d’existence. Il est aujourd’hui une organisation reconnue sur la scène internationale…

Les assistants-médicaux: un nouveau métier ou un retour en arrière?

Le gouvernement français a annoncé un plan de réorganisation des services de santé dans lequel il introduit un nouveau métier : les techniciens médicaux en structures ambulatoires. Ils sont présentés comme « des professionnels qui aideront nos médecins dans les prochaines années… 15 à 20 % de temps médical pourrait être gagné ».

Cette vision consistant à consolider les services médicaux ambulatoires autour de la prestation médicale soulève des questions. En effet, cette orientation est à contre-courant des grandes tendances internationales. Un système de santé n’existe pas pour les médecins mais pour répondre aux besoins des patients. Plusieurs rapports d’experts ont déjà affirmé que les systèmes de santé qui réussiront le mieux dans l’avenir s’appuieront sur des équipes interprofessionnelles fortes, compétentes et aptes à s’engager dans un nouveau partage des responsabilités. La qualité des soins et les services adéquats à la population en sont tributaires.